26 juin 2013

Composer






Il y a des semaines qui ne sont pas assez grandes pour mettre tout ce qu'on avait prévu pour être maman, pour travailler, pour misterwooder, pour rêver...
Ce matin en m'arrêtant au bord du champ faire des photos,  j'ai su que j'allais revenir le soir avec mon petit bazar car c'est exactement dans cette atmostphère  que j'aurais voulu vous présenter Midsummer in the Wood la semaine dernière
Pour réponder à des demandes, j'ai divisé l'ensemble Midsummer entre dessins  (livrés encadrés) et étagères + Vassilissa
En Juin, je compose ;-)

25 juin 2013

Poppies








Du matin au soir
Du soir au matin
Passe juin
En haut du jardin
Mes pavots comme des sentinelles
Des piscines pour les abeilles
Du matin au soir
Du soir au matin
Passe juin
En haut du jardin mes pavots
Fleurs de papier
Fleurs froissées
Sentinelles de beauté

En écho aux bonheurs d'été de la Reine 

21 juin 2013

Midsummer in the Wood

Dans une autre vie ou peut-être dans celle-ci, je passerais l'été à faire des couronnes de fleurs, à éclairer mes arbres et les recoins de mon jardin à la nuit tombée avec des bougies et des lanternes, à cuisiner des gâteaux de fleurs et de fruits et des salades folles pour mes amis.  Dans une autre vie ou peut-être dans celle-ci, j'irais fêter le solstice d'été autour d'un feu de joie quelque part au bord d'un lac et me baigner au clair de lune ...

De mes rêves naissent des projets qui ne sont possibles que grâce à l'adhésion d'Estelle et d'Anaïs, mes invitées pour cette édition spéciale autour des saisons de Mister Wood

MidSummer in the Wood c'est une ode à l'été qui nous tend les bras. Estelle a créé une Vassilissa toute en fleurs et Anaïs des couronnes dans lequelles on a envie de plonger son nez !

Edition très limitée à 5 exemplaires comme le printemps ...
A retrouver sur Mister Wood

Si comme moi, ce solstice vous inspire, j'ai regroupé quelques images sur Pinterest.

Je vous souhaite un très bel été !







19 juin 2013

♡ ♡ ☆ ☆ Happy 7 ! ☆ ☆ ♡ ♡

Mon équilibriste, mon curieux, mon passionné de nature et d'animaux, mon constructeur, mon "foutlebazar", mon câlin, mon mangeur de chocolat et de caramel, mon sensible, mon lecteur, mon perfectionniste, mon coléreux, mon sniffeur, mon roudoudou a 7 ans 
Et si lui est officiellement à l'âge de raison, sa mère va devoir s'en faire une de raison, il est grand !

Happy 7 Ruben chéri !






17 juin 2013

Merci les abeilles !


je n'ai pressé que la partie haute, la partie basse était pleine de larves




Happy Apiculteur 
Happy Ruben qui a quelques jours de son anniversaire
voit une plaque de miel tomber du ciel !
Des abeilles ont élu domicile sous un coin du toit et hier en sortant étendre du linge
j'ai remarqué une plaque qui se détachait
Tel l'ourson affamé  j'ai courru la saisir me faisant un peu pîquer au passage
Quelques heures après, Ruben dégustait sa première tartine avec son miel "Mister Wood" comme l'a nommé Riwah ;-)


J'adore les abeilles, j'aime les observer et comprendre un peu mieux le fonctionnement d'une ruche
Et pour s'instruire sur le sujet en écoutant un homme passionnant je vous conseille de podcaster
"Sur les épaules de Darwin" sur Inter. Je suis fan de cette émission, j'ai l'impression d'être plus intelligente en l'écoutant (c'est con ça ne dure qu'une heure !) Cet hiver je crois Jean-Claude Ameisen avait consacré  3 ou 4 émissions aux merveilleuses abeilles sans qui mon potager et mes fruitiers ne me donneraient rien et sans qui nous serions obligés de nous nourrir de petites pillules OGMonsanto...

Notre dépendance étroite aux abeilles est très bien expliquée dans le film "Des abeilles et des Hommes" de Markus Imhoof 

" Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible. Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes. Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre."

Je l'avais déjà donné ici le lien de Sauvons les abeilles (il y a d'autres associations qui s'occupent de la même cause et Greenpeace aussi) : Sauvons les abeilles pour continuer à mettre du miel et de la vie sur nos tartines ;-)

11 juin 2013

La Dolce Vita # 3 #















Le samedi rendez-vous au MAXXI, magnifique vaisseau dédié à l'art contemporain que l'on doit à l'architecte Zaha Hadid. A voir en ce moment : une très belle expo sur Boetti et une exposition chorale "Energy".

J'ai adoré ce musée
et son petit resto où même les sandwichs aux artichauds et à la coppa ont le sourire ;-)

L'après-midi j'ai voulu montrer à Pierre mes chouchous les deux Caravage de Santa Maria del Popolo avant de se promener dans la Villa Borghese et même faire un petite sieste bercés par le bruit des fontaines...

Puis il a fallu littéralement fendre la foule de la Plazza di Spagna pour filer rejoindre le Trastevere (pas de visite des jardins de la Villa Medicis snif snif maintenant ils ne proposent que des visites guidées et on a horreur de ça ...) puis la Piazza Ricci où j'avais réservé chez Pierlugi à mon avis le meilleur resto de poissons de Rome avec des "spaghetti alla vongole" à se damner et du mérou merveilleux...

C'est une adresse très chic avec son balet de taxis qui déposent des romaines sur leur 31 et des hommes tout aussi élégants qui claquent la bise au patron sous le nez médusé des touristes américains qui commandent des plateaux gigantesques de fruits de mer. On a profité du spectacle ! 
(il faut impérativement réserver sur leur site ou par téléphone)

♥♥♥Avant le mot de la fin, un grand grand merci à mon chéri et à mes beaux-parents pour ce magnifique week-end pour mes 40 ans ! ♥♥♥

10 juin 2013

La Dolce Vita # 2 #


















Le deuxième jour, il y a toujours l'odeur du jasmin qui me réjouit dès le réveil 
et Rome qui nous appelle !

Le matin après la Fontaine immortalisée par Fellini, faire une pause "ristretto e cornetto" chez Baccano via delle Muratte, 23

(à la Fontaine, les touristes étaient là ... comme à chaque fois que je n'ai pas voulu les voir, j'ai fendu la foule et je me suis installée aux premières loges face à la fontaine et dos aux touristes ;-)...)

Après le Colisée, nous avons adoré arpenter les ruelles du quartier Monti et déguster un Cannoli à la Ricotta (spécialitée sicilienne à tomber) chez Ciuri / Cuiri via Leonina, 18/20.  Ce quartier (via Urbana e via Panisperna) regorge de petites échoppes d'artisans, designers, couturiers. 

A côté de Sainte Marie Majeur, l'église Santa Prassede, mon plus grand choc. J'ai eu les larmes aux yeux devant les mosaïques byzantines de la chapelle Saint-Zénon. 

Pour prendre l'aperitivo, ce jour-là, nous avons pris le tram pour Pigneto afin de profiter de la terrasse et de l'ambiance du café Necci dal 1924, via Fanfulla da Loti. Le Pigneto est le quartier de Pasolini et la  via Fanfulla la rue  dans laquelleil a tourné l'Accatone. En arrivant au café, nous étions un peu déçus par les travaux dans la via del Pigneto dûs au prochain métro, mais très vite nous nous sommes crus dans un film de Moretti ! Un homme est arrivé dans le café microphone à la main pour faire une tirade sur le travail et la défense du quartier. J'aime quand ces moments du voyage prennent une tournure surréaliste !

Le soir de retour à l'hôtel, nous avons mangé dans la rue en face car nos jambes étaient ... fatiguées ! Une adresse fréquentée par des familles romaines très sympathique à essayer si vous logez quartier Prati : Osteria dell'Angelo, via G. Bettolo, 24/32

Pour ceux qui voudront, la vidéo d'un passage qui m'émeut toujours autant de Caro Diaro de Moretti quand Moretti se rend en vespa sur la tombe de Pasolini vers Ostia