24 mars 2013

Interludes # avec toujours de la vraie vie dedans #

Mamie a été formelle,  l'Interlude c'est nettement mieux que "tes tricots modernes" (en top down ou en anglais nrld)
Fanny a été formelle, l'Interlude c'est vachement mieux que tes recettes que je ne peux jamais faire au Cambodge car je ne trouve pas les ingrédients !

L'ado est ravi... il voit dans ce plébicite, les promesses de lendemains qui chantent  pour ce blog pour sa future carrière politique, genre toutes mes idées sont trop de la balle. Mon petit doigt me dit qu'il va vite déchanter sur le terrain-là...  

Alors ...  je continue à vendre du rêve ! A bon entendeur ;-)




Depuis le 18 mars, le matin j'écoute Woodkid, le midi à la pause j'écoute Woodkid, le soir dans la voiture, j'écoute Woodkid, à la maison en préparant le repas, j'écoute Woodkid. Mister Wood me regarde avec pitié... ça fait 18 ans que je lui fais le coup. Quand j'aime j'écoute en boucle et lui ça le saoûle ! Mister Wood va faire une Woodkid aigüe d'ici peu, lui qui sortait tout juste d'une Biolite avec complications ...
Lundi 17 heures, je demande dans un communiqué officiel la libération immédiate et sans condition de  l'anticyclone des Açores retenu quelque part dans le triangle des Bermudes par une bande de gros malins qui veulent truster le  marché "Apéro en terrasse" en faisant chuter sa cote au plus bas depuis 1852. 


Nan ... si c'est flou ce n'est pas parce que j'ai bu des Ti Punch pour oublier le froid et la pluie,  c'est qu'il faisait presque nuit quand je les ai aperçues au pied de mon arbre préféré sur la route du retour ces deux biches qui ont fait ma joie.

Dans la vraie vie, tu peux programmer ton réveil sur 4 : 45 du matin (ou de la nuit à cette heure-là) et faire 6 heures de train dans la journée pour un tournage d'une heure (j'ai mis à prix la tête du scénariste)  et te retrouver dans des gares qui ressemblent à une maquette avec plein de jeunes qui n'écoutent pas du tout Woodkid mais un truc terrible à fond et sans écouteur dans TON compartiment réduisant à néant toute sieste répartrice. Je hais les jeunes.

Dans la vraie vie, le dimanche matin tu peux passer une heure à cuisiner un poulet au miel et au romarin et une purée pomme de terre - panais qui vont être engloutis en 5 minutes montre en main par l'ado. Note : l'ado sourit à sa mère quand elle lui achète quelque-chose ou quand elle cuisine son duo gagnant : viandeféculent.

Quelques heures volées avec celle qui me connaît par coeur, qui vit à 6 000 km d'ici. Que dire si ce n'est que son amitié, le fait d'être aimée d'elle, me porte. Qu'elle me voit sans armure ni nez rouge.  J'ai la chance d'avoir une amie d'hier et d'aujourd'hui qui sait me montrer mes forces et excuser mes faiblesses. 

Ca a commencé avec une paire de boots cet hiver et depuis ça ne cesse d'empirer ...Je suis atteinte de rougite avancée !  et hop comment je place du tricot et une recette dans un billet de la vraie vie ni vue ni connue ;-)

20 mars 2013

Spring is in the Wood


Les blogs permettent de se découvrir des goûts en commun et au-delà des goûts, parfois,  une façon de voir la vie, une sensibilité particulière.

Je me souviens très bien du texte écrit par Estelle peu avant la naissance de sa poupée Vassilissa, l'appel de la nature et la force de la terre qui ressource. 

Cette poupée nous dit l'importance d'écouter notre voix intérieure, d'avoir (de prendre) confiance en nous. C'est une histoire qui parle d'Estelle, de moi et de beaucoup d'entre nous je crois.

J'ai imaginé cette collaboration entre les Vassilissa et Mister Wood autour des saisons et Estelle a dit oui tout de suite. 

Voici le printemps qu'on attend, qu'on attend ...








Spring is in the Wood est un ensemble comprenant :

- Une Small Wood en chêne
- Une Vassilissa créée spécialement pour célébrer le printemps
- Un mini cadre Liberty Betsy porcelaine
- Un Flowers&Wood 3 tubes rose "Angie"

A découvrir sur Mister Wood. Edition limitée à 5 exemplaires.



16 mars 2013

Mini Maxi






Mini tricot pour la jolie Iris : Coton Ozalee Bouton d'Or couleur Chesnut. Il était destiné au bébé de Madame Chacha !
Modèle en point de blé du catalogue Bouton d'Or (n 21) aig. 4,5. Un petit gilet très agréable à tricoter !

Maxi tricot pour moi : Walpole d'Hannah Fettig commencé en novembre et fini en mars, souvent reposé dans un coin le temps de faire d'autres tricots plus gratifiants ! Mais depuis qu'il est fini, on ne  se quitte plus (il faut dire que la météo y met du sien...). C'est la magie des tricots de Brooklyn Tweed, le tombé impecable les finitions hyper bien pensées ! Et cette couleur, miam !!
Surnaturelle Cannelle de la Droguerie Aiguilles 3,75 et 3,5
Ma version est Oversized, si vous voulez voir une version plus courte c'est sur l'incontournable blog "Eat Knit Love" de Madame BlaBla.

11 mars 2013

Flowers & Wood





Du frêne massif, des tubes en verre, des couleurs "Angie", "Blue Stone" et "Folly Green"
Il souffle un air de printemps chez Mister Wood...

Et comme je suis très attachée au passage des saisons, je vous réserve une jolie surprise avec Mme Zesthetic pour le jour du printemps !

10 mars 2013

Gâteaux d'Ados

Au goûter avec les cousins, cousines cet après-midi, deux gâteaux spécial "Ado"

Un carrots cake qui rend l'ado aimable (et ça marche, l'ado a aidé à ranger après les festivités SANS râler !)
et un Banoffee qui vous cale un ado au moins 4 heures (et croyez moi un ado qui ne réclame pas à manger pendant  4 heures c'est fou  !)





Ma recette de base du cake à la carotte vient du livre de Rose Bakery "Breakfast, Lunch, Tea" auquel je rajoute de la pomme et des petits morceaux d'ananas secs et de la noix de coco dans le "toping" pour planter mes carottes !

Pour 8 personnes 

4 oeufs / 225 g de sucre / 30 cl d'huile neutre / 5 carottes / une grosse pomme / 300 g de farine / 1 cuillère à café de gingembre moulu / 1 bonne cuillère à café de levure chimique / 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude/ du sel / une poignée d'ananas séchés coupés en petits morceaux

glaçage : 250 g de fromage frais (carré frais) / 3 cuillères à soupe de mascarpone / 75 de sucre glace / de la noix de coco râpée

Four à 180 °C
Battre les oeufs et le sucre en poudre pour obtenir une préparation mousseuse et légère
Incorporer l'huile et rebattre
Ajouter les carottes et la pomme râpées, puis la farine, le gingembre, la levure, le bicarbonate, le sel et les petits morceaux d'ananas
Verser dans le moule au four 45 minutes environ

Attendre que le cake est refroidi pour le démouler
Péparer le glaçage en mélangeant bien tous les ingrédients
Dresser et garder bien les petits bouts des carottes pour le décor afin que l'ado comprenne le message subliminal ;-)

Pour le banoffee : recette Elle à table de Trish Deseine ICI. Je confirme la théorie de Marie ;-)


8 mars 2013

Happy 13 My TeenAger !




Marius a 13 ans !

Aujourd'hui, mère poule émerveillée, j'ai répété toute la journée : Marius a 13 ans !
Je n'en reviens pas que ce grand garçon qui me dépasse aujourd'hui, soit sorti de mon ventre le 8 mars 2000.
Marius est officiellement dans l'âge des TeenAger : TirthTeen .... jusqu'à ses 20 ans !
Mon petit doigt et les parents qui sont déjà passés par là me disent que je ne risque pas de m'ennuyer... dans les années qui viennent ! Ce à quoi je réponds qu'avec un zozo pareil j'ai déjà un peu l'habitude ;-)

En vacances, il a lu et rempli son livre "La vie de toutes les façons" édité par les Epiciers. Il a écrit au crayon de papier pour qu'on puisse se le  partager. Avec son accord, voici quelques pages... qui reflètent bien l'état d'esprit de mon big boy.

Hier soir en concert avec nous pour voir Lou Doillon et demain à Genève avec ses copains et son père pour le salon de l'auto : la vie avec un ado, la vie comme elle va, c'est sa vie de toutes les façons et qu'il sache qu'on sera toujours là.




4 mars 2013

Marseille Capitale



 


Le programme de plus de 300 pages consacré aux différents évènements programmés pour Marseille Provence 2013 m'avait quelque peu rebuté. Pourtant qu'elle va être riche en découvertes cette année ! J'aimerais vraiment pouvoir descendre tous les mois !

Quelques pistes de visites / programmes pour ceux qui nous ont succédé dans le calendrier des vacances scolaires (pistes  absolument subjectives et non exhaustives)

Au J1 L'exposition "Méditerranées des grandes cité d'hier aux hommes d'aujourd'hui" vraiment bien faite pour les adultes commes les enfants et l'expo de photos "Les chercheurs de midi" qui va être renouvelée et qui constitue un "grand album photographiques de nos images du Midi". Emouvantes, belles, étranges, drôles, proches ou lontaines, toutes ces photos "nous" parlent des gens et des lieux, du passé et du présent, nous offre un regard sur "ceux du Midi". Je pourrais donner la photo de Tonton Lucien sur le ponton, de mon arrière-grand-mère et de ma mère sur la Cannebière, de mes parents et moi sur le port au retour d'Alger... Marseille c'était tous les ans mon premier contact avec la France.

Au Studio Fotokino jusqu'au 24 mars "Atak et Gudrum Haggenmüller : My deer" et beaucoup d'autres expositions dans le cadre de Laterna Magica avec des ateliers ouverts aux enfants, une balade sonore "Les contes de Malmousque" pour l'inauguration du GR2013...

Les garçons étaient fatigués (et leur mère voulait aller à la Droguerie) mais je serais bien passée faire un tour à la Friche, là aussi plein d'expositions, de spectacles, de débats, de repas tout au long de cette année culturelle.

A la Criée dirigée par Macha Makeieff, j'irais bien voir "Ali Baba" avec Atmen Kelif dans le rôle titre.  Il y a même un concours de formules magiques ! Tout le programme du Caravanserail.

Pour tout savoir, il y a le Pavillon M et j'ai regardé ce site (il doit y en avoir d'autres !) : WAAW What An Amazing World !


1 mars 2013

Au port



Mon amour,

Comme à chaque fois, tu me manques.
Tu me manques le matin, la mouna n'a pas le même goût quand je ne la mange pas avec toi.
Tu me manques à la piscine. Ruben a fait d'énormes progrès.  Il s'applique beaucoup. "Je sais faire la brasse coulée maman, comme toi !". J'aurais moins peur cet été quand je le verrais partir en bateau.
Pendant ses cours, je nage dans le grand bassin dehors avec Marius. J'adore nager en regardant les mouettes et les palmiers.
Tu me manques quand je fais le tour de la mine sous un grand soleil avec les genêts en fleur. Au détour du sentier, on a l'impression de pouvoir rejoindre les nuages. Tout ce bleu et ce jaune nous font du bien.
Tu me manques quand j'écoute Agnès Jaoui parler de sa nécessité d'être entourée d'arts, de musiques et de livres. Les notes et les lettres refuges face à la peur, à l'impression de ne jamais appartenir, de ne jamais être au monde avec évidence.
Tu me manques quand j'apprends la mort de Stéphane Hessel. Quand j'écoute sa voix dire aux auditeurs : "Courage et confiance". Du courage car il en faut hier comme aujourd'hui,  de la confiance aussi, en soi d'abord, en l'autre.
Tu me manques à Hyères et à Marseille. Tu vas adorer le J1, hangar maritime transformé avec talent pour Marseille Provence 2013. Il y a du bois et des containers, un café, une librairie et un photomaton. On a vu deux expositions, la première sur les photos de famille de Marseille et alentours. 7000 photos ont été déposées et 300 exposées... des repas de famille, des enfants qui jouent à la balançoire, des scènes de plage et de mer. J'ai montré aux garçons cette photo toujours dans mon porte feuille où l'on voit mon grand-oncle Lucien le Niçois tout en haut du plongeoir : "Mais maman, tu as piqué une photo de l'expo ! " s'est écrié Marius... Pour la discrétion on repassera ;-)
Je te raconterai l'exposition "Méditerranées, des grandes cités d'hier aux hommes d'aujourd'hui", comme j'ai aimé la scénographie et l'intelligence de ce dialogue entres les cultures. Ces toutes petites  statues de verre et ces films sur la Grèce, l'Egypte, l'Italie aujourd'hui... sur les traces d'Ulysse.
Tu me manques à la librairie quand je croise le regarde de Camus. Toujours ce même dialogue muet entre lui et moi. L'importance de ses mots dans ma vie. Merci.
Tu me manques quand en sortant de l'exposition, j'apprends la mort de Daniel Darc. Crève coeur sur le vieux Port.
"Je me souviens je me rappelle
… une croix trop lourde pour moi
Un bois qui pèse et m'écartèle
Pourtant comme j'aimais cette croix"
Je me souviens, je me rappelle, Agnès Jaoui, Stéphane Hessel, Daniel et Albert...
Je me souviens, je me rappelle, Essayons Oh Oui Essayons d'être des Sisyphes Heureux
ça sera déjà pas mal
Pas mal, tu ne crois pas mon Amour ?
Je vais demander à ton père de faire des fantaisies pour t'en ramener avec les oranges amères dans le panier.
Tu me manques. Je rentre au port. Après-demain mon amour.