30 janv. 2013

A BioBio Land #1#

A BioBio Land, on lit des livres avec des gentils agriculteurs aux noms pas piqués des hannetons !
Harry Cauvert  fait pousser du blé, du maïs, du fenouil, des pommes de terres avec passion. Mais un matin, Harry est obligé de le constater : plus rien ne pousse. Pour trouver les raisons de ce mystère, notre trépide agriculteur va mener l'enquête !
Ce livre, tout en crayonné, renferme la plus belle course poursuite en tracteur ! et  puis le sourire démoniaque d'Agri World vaut toutes les campagnes anti OGM du monde ;-)

"Les aventures agricoles d'Harry l'Agriculteur" de Christophe Nicolas et Ronan Badel
Albin Michel Jeunesse 

A BioBio Land, on tombe en amour pour Liam, un petit garçon aux cheveux roux qui vit dans une ville toute grise et qui va redonner vie à un petit arbuste chétif en haut d'une voie de chemin de fer abandonné.

"Au fil des semaines, Liam se sentit devenir un vrai jardinier
Alors son îlot de plantes sauvages se sentit devenir un vrai jardin"

Le jardin grandit, grandit et toute la ville suit Liam dans son rêve. 

"Le Jardin Voyageur" de Peter Brown aux éditions Mijade, raconte l'histoire de la High Line, cette ancienne ligne de chemin de fer à l'Ouest de Manhattan tombée à l'abandon et envahit par une végétation sauvage puis transformée en jardin.














D'autres photos de la High Line sur ce blog

Sur le deuxième livre, dépasse un marque-page, Maryline a aimé. Pour vous ça ne veut rien dire mais pour moi c'est l'immense plaisir de pouvoir retrouver la seule vraie librairie généraliste et pointue à la fois de ma ville et les précieux conseils de Maryline pour choisir mes livres.
Pour l'avoir vécu pendant 6 mois, une ville sans libraire c'est trop triste !


27 janv. 2013

Little Heaume

Je crois que ça y est je l'ai tricoté dans toutes les tailles 
Ce petit modèle de bonnet est parfait pour les bébés et les grands bébés pour bien couvrir les oreilles et tenir leur petite tête au chaud. Il se tricote en un seul morceau et j'aime cette construction très ingénieuse.

Janvier peut piquer, Simon, Clovis et André  seront bien couverts.





Tricoté pour André en Nepal Drops mélange laine et alpaga dont je ne me lasse pas 






23 janv. 2013

Unchained


Il y a une image qui ne veut pas quitter ma tête depuis hier soir. Un regard. Celui d'un esclave dans une cage en plein Mississipi, il regarde s'éloigner à toute allure un homme sur son cheval chargé de dynamites et d'armes.

Cet homme c'est Django qui vient encore de se libérer et qui part délivrer la femme qu'il aime, Broomhilda.  Dans le regard de l'esclave, depuis sa cage ouverte, il y a tout l'espoir et de la fierté du monde. C'est toujours le même regard si intense celui des oprimés qui voient un des leurs dire non et gagner.

Cette scène est d'une beauté inouie, la musique (déjà en boucle dans mes oreilles), le paysage, Django qui force son destin par amour et cette cage ouverte... enfin !

Jubilatoire c'est la Blonde qui le dit et c'est exactement ça.

Quelques minutes avant cette scène, j'ai pourtant cru que c'était fini. Django de nouveau enchaîné, pendu par les pieds et la tête entravée. Django qui manque de se faire émasculer... Django qu'on a vu esclave les fers aux chevilles, puis libre regardant le monde du haut de son cheval. Django qui tue pour de l'argent au côté du "bon Docteur Schultz" ... pour pouvoir acheter la liberté de la femme qu'il aime. Django obligé de trahir les siens, d'"être pire que pire" pour ne pas éveillé les soupçons de Calvin Candie. Django qui ne bouge pas un cil quand Calvin lâche les chiens sur D'Artagnan son frère d'esclavage... Non ça ne peut pas se finir comme ça, Django à la case départ, condamner à casser des cailloux toute sa vie...

Ah pétard qu'il est en forme Tarantino parce que bien sûr que non ça ne peut pas finir comme ça ...

Jubilatoire. Je jubilais à la fin du film.  

On se dirigeait vers la sortie quand j'ai croisé la tête de ce jeune con, à l'air ravi lui aussi, et puis, je ne sais pas pourquoi, j'ai regardé ses pieds. C'est quand j'ai vu le tas d'ordures à ses pieds que j'ai arrêté de sourire. J'ai eu envie de voir Django sortir de l'écran, venir se planter devant le jeune con et lui dire très calmement "Hey mec, tu ramasses ta merde, ton sac de Kebab vide, ta canette écrabouillé et tes restes de Chipster, tout de suite" A mon avis il aurait écouté Django, même sans flingue, plus qu'il ne m'a écouté moi... Django il aurait baissé ses lunettes, tué le mec du regard, et il lui aurait dit "Tu vois t'applaudis mais tu n'as rien compris, en sortant de la salle, regarde la femme avec son chariot qui attend pour nettoyer. Regarde-la dans les yeux et dis-lui que tu trouves que c'est à elle de ramasser ta merde. A elle qui travaille souvent à temps partiel avec des horaires débiles, à elle qui sait si bien que les chaînes en 2013 font le bruit du crédit revolving et des intérêts en fin de mois. Unchained, vraiment, tu crois ? " Parce que Django est beaucoup plus persuasif que moi, le jeune con hier soir, aurait eu deux leçons de vie pour le prix d'un ticket de cinéma.

Il y a une image qui ne veut pas quitter ma tête depuis hier soir. Celle d'un esclave dans une cage ouverte.

14 janv. 2013

La maison dans l'arbre (résultat du jeu inside !)












L'arbre de Mister Wood a une histoire, celle de ce livre, mon préféré depuis toute petite. Lu et relu, il a traversé la mer et il est maintenant bien abîmé.

L'arbre de Léonard c'est l'histoire d'un oiseau magique qui lâche une graine à côté du village de Léonard. L'arbre va pousser et Léonard va en prendre soin puis l'emmener chez lui à l'approche de l'hiver. L'abre va grandir, démolir sa maison... Une maison bien vite reconstruit grâce aux villageois à qui l'arbre va offrir les meilleurs fruits du monde à l'automne : des fruits extraordinaires au goût de fraise, d'abricot, de pêche et de raisin sec (j'imagine maintenant que ces fruits ont le goût de l'Uva fragola, raisin sublime dégusté en Toscane)

J'ai dessiné un arbre, mon arbre.
Mister Wood l'a reproduit en chêne massif huilé. La tranche est peinte en "Stone Blue" ou "Folly green" au choix et le lien est un petit cordon en Liberty Mitsi vert.

J'ai envelé mes réponses et les doublons. Vous êtes donc 97 à avoir joué. Les gagnantes (dont j'attends les adresses sur vuesur@orange.fr)  sont :


True Random Number Generator  74

je pense forcément à ton rire en Bourgogne, à Ruben en sandalettes pom d'api et à ton grand marius chantant à tue-tête happy 4 ;-)
RépondreSupprimer
Charlotte, tu gagnes un arbre Mister Wood de la couleur de ton choix.


True Random Number Generator  29Powered by RANDOM.ORG


quand on me dit "vue sur", je pense à une généreuse brune des papillons pleins les cheveux, des recettes plein la bouche et de la laine plein les doigts :-)
joyeux 4 ans !
RépondreSupprimer

Ktl tu gagnes un col en crochet (et si tu n'aimes pas on se débrouillera)



True Random Number Generator  66Powered by RANDOM.ORG


Happy 4 Mu' ! J'ai pourtant l'impression que ton blog existe depuis bien plus longtemps... il fait partie de mes indispensables, de ceux qui me font aimer la blogo les jours où j'ai envie de tout fermer, de ceux qui me rappellent le vrai sens de tout ça, l'échange, le partage... Tes photos de ta campagne, tes recettes, tes mailles, les papillons qui te vont si bien... Je ne te connais pas, et pourtant... Merci pour tout ça !
RépondreSupprimer

Aurélie, tu gagnes un livre que j'aime beaucoup et dont je parles bientôt


True Random Number Generator  93Powered by RANDOM.ORG
Mu... Ma biobio préf. Tu es celle qui me fait saliver avec tes recettes. Et qui m.a donne envie de mieux manger. Et puis je me souviens de tes mots doux quand j'en avais besoin...
RépondreSupprimer

Steph, tu gagnes une surprise bio bio ! 

13 janv. 2013

Janvier



Laine Bouton d'Or couleur "Baies" et Pampilles by Zesthetic






Mes garçons sont des enfants du Nord de la Loire, ils font des pieds et des mains pour avoir de la galette à la frangipane et pas de la brioche des rois (houinnnnnnn .... désespoir !)

Comme j'aime bien essayer des recettes, celle de la mère Brazier revue à ma façon, sans beurre (sauf pour la pâte feuilletée) avec de la purée d'amande (la vraie recette sur ce blog).


Ingrédients pour 8-10 personnes:
- 2 rouleaux de pâte feuilletée 
- 125 g de sucre glace
150 g de poudre d’amandes
- 4 oeufs + 1 jaune
100 g de  purée d'amande bio (je prends Perlamande ou Jean Hervé)
- 50 g de farine
- 250 g de crème pâtissière maison (ça prend 5 minutes à faire !)
Préchauffer le four à 200°.

Dans une jatte, mélanger le sucre et la poudre d’amandes puis ajouter les 4 oeufs entiers. Ajouter ensuite ensuite la purée d'amande bio et la farine puis mélanger. Incorporer la crème pâtissière à la crème d’amandes pour obtenir une frangipane. 
Etaler un rouleau de pâte feuilletée sur le plan de travail. Le piquer à l’aide d’une fourchette. Répartir la crème frangipane sur la pâte feuilletée étalée. Mouiller les bords avec un peu d’eau puis recouvrir avec le second rond de pâte. Souder les bords en appuyant bien dessus et en les retournant.
Dorer la pâte avec le jaune d’oeuf et décorer de quelques traits avec la pointe d’un couteau. Faire cuire la galette de 30 à 40 min. Rajouter du sucre pour faire croustiller avant la fin de la cuisson.
Servir la galette tiède, c'est important ! froid c'est bof, tiède c'est succulent !
Prochaine étape : remplacer la pâte feuilletée par des feuilles de brick. La Sudiste n'a pas dit son dernier mot ;-)