12 mars 2011

L'affaire est dans le sac


Dans le sac de 37 ans 1/2: des papiers à remplir qui ont quitté la pile "urgent" pour les traiter pendant ma pause au bureau, des feuilles données par Marius, une plaquette de mon association "toujours avoir une plaquette sur soi pour ne laisser passer aucune occasion", un petit sac qui contenait un collier offert par Emma et qui contient maintenant mon homéopathie et mes remèdes bio-bio comme les huiles du docteur Valnet, un étui d'Iphone du Carrousel, mon porte-feuille sur le point de craquer, un livre offert par Evelyne sur André Kertesz (des photos de personnes en train de lire, j'aime l'avoir sur moi pour m'y plonger en attendant les enfants le mercredi), des pochettes de Madame Lustucru (l'une contient mes papiers glanés, mes petits carnets, l'autre les papiers officiels et le chéquier), des post-it "Like It & Love it" offerts par Isabelle, des bouts de bois de la mer avec une mini pomme de pin, des cailloux et des coquillages, un mini livre de cuisine, mon nouveau carnet du printemps, une clé USB, mes clés, des pastilles Leone made in Turino,  de la crème pour les mains en échantillon, des tickets de métro neufs et usagers, des crayons de couleur pour Ruben, mon rouge Coco, du MT rose fluo, une sucette pour enfant pas sage pour qu'il se taise...

Dans le sac de mes 20 ans : C'était un panier (je trouvais ça chic, très Jane B). Il devait y avoir les clés de mon deuxième appartement, plus grand que le premier, avec une vraie cuisine orange 70's et une salle de bain immense avec une grande fenêtre et des tomettes. Sur mon petit balcon qui donnait dans une cour pavée, j'ai fait pousser mes premières tomates, des herbes aromatiques, des radis... Les clés de la Galerie d'Art pour qui je travaillais alors à mi-temps. Je vendais des affiches et des gravures anciennes et j'adorais ça.  Ma carte d'étudiante d'histoire à la fac. Mes clopes des Muratti light - déjà italienne for ever - et un briquet Bic .  Les clés des parents de Lola que je gardais le soir, je vais fêter ses 20 ans à la fin du mois (gros coup de vieux en perspective...). Mon porte-monnaie avec des francs, une blanche c'était 10 francs au bar de l'Univers le soir, un café 4 francs Chez Aimée avec Geneviève en terrasse.   Des capotes (forcément).  Un foulard à pois (encore souvent). Un livre et un carnet déjà... Et parfois les papiers et les clés de la voiture de mes parents pour filer à l'aventure avec les copines ou les amoureux, pour voir des concerts très loin, très tard...

Deux jeux qui circulent en ce moment sur la blogo. Le contenu de son sac et sa vie maintenant et à 20 ans. Normalement on ne mélange pas.