20 janv. 2011

Lunch box # 2 #


Depuis le premier billet, les choses ont évolué
Un sac pour Marius, en reste de nappe de cet été et anses en lin, ne craignant pas d'être jeté sous le préau et lavable à volonté quand le yaourt s'est épanché ;-)
Des lunch-boxes hermétiques qui gardent au chaud le repas pendant 5 heures (marque Aladdin). C'est très pratique et ça marche vraiment. Je mets les repas que je viens de cuisiner vers 7 heures du matin et les garçons mangent chaud à 12 heures.


Au menu cet hiver, toujours des légumes du panier et des légumineuses avec de la viande et du poisson un jour sur deux. Je reconnais que c'est agréable d'avoir des enfants qui mangent à peu près de tout : quinoa carottes et poulet au miel / poireau sauce soja et saumon sauvage/ patates douces panais carottes et kefta de veau / chou vert et knacks de soja fumé  / pois cassé / lentilles ... On vient de tester les lentilles noires "belouga" et c'est vraiment délicieux !


Et un jour par semaine, un plat "succès garanti".
Ce mardi, c'était des pâtes à la sauce bolognaise express : faire revenir un oignon et de l'ail dans de l'huile d'olive, rajouter de la viande hachée bio de préférence, faire dorer, rajouter deux cuillères à soupe de vin rouge et une boîte de tomates pelées bio ou du coulis maison et quelques feuilles de sauge, sel, poivre et laisser mijoter le temps de cuire les pâtes.
Et un dessert qui fait envie aux copains ;-) pour remercier les garçons de manger leur yaourt maison et leur fruit tous les autres jours alors qu'ils voient passer des danettes et des gâteaux. En ce moment, le dessert maison c'est souvent une crème au caramel car j'ai beaucoup d'oeufs à l'Amap. Une recette délicieuse du petit recueil de MCI (clique pour agrandir la recette).

 




4 mois de lunch-boxes et un midi où Ruben n'a pas voulu de ses légumes, ça me donne le courage pour continuer... Mais je sais que les mois les plus durs sont devant moi car en mars, avril, on a envie de vert et le panier de légumes bio ne suit pas dans ma région. Il faut encore manger des choux, des carottes et autres navets en attenant les petits pois en mai. Heureusement nos maraîchers ont des serres et nous livrent des épinards régulièrement.... 


Mon choix de vie qui privilégie le "bio et local"  est dans nos assiettes. C'est la révolution qui me semble à ma portée et financièrement, comme je cuisine la quasi totalité de ce que nous mangeons, ce choix ne revient pas plus cher. 
Et si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire ce site : Menus toxiques.