7 janv. 2010

Le jour du poisson

Quand je lis cet article sur le site Rue 89 sur les dérapages pendant les réunions consacrées à "l'identité nationale"...j'ai envie d'être assise à la table de la famille de la Graine et du Mulet...et de plonger mes doigts dans la semoule pour oublier cinq minutes la bêtise humaine.
Et s'il y a bien une chose que ce film montre à merveille c'est l'universalité de la bêtise, de la peur de l'autre, de la lâcheté mais aussi du courage, du partage, de la générosité.
Je ne crois pas que le sentiment d'universalité s'apprenne en se regardant à distance... Oui aux mélanges, aux couscous aux poissons, ça change des boulettes qu'on veut nous faire avaler ;-)