29 sept. 2010

Lunch box # 1 #

Depuis un mois, les garçons emmènent leurs petits sacs à pois à l'école
Dans ces sacs, le repas du midi qu'ils peuvent faire réchauffer. Je paie un forfait pour la garderie et l'utilisation de la cantine : micro-onde, couverts, assiette, pain et eau. Pour Ruben c'est la charmante assistante maternelle qui s'occupe du réchauffage...
J'ai de la chance, depuis un mois, tous les soirs, ils me disent que "c'était super bon aujourd'hui maman!" parfois Ruben rajoute "oui le poulet était délicieux"...alors qu'il avait du poisson mais bon ;-)))
Et pour l'instant je savoure car ces petits repas me demandent beaucoup d'efforts, le premier étant de me lever trèèèès tôt et le deuxième de cuisiner sans les lasser avec une majorité de produits bios et frais.

Au menu : une viande ou un poisson ou des oeufs en alternance avec un légume, un yaourt maison et un fruit ou une compote.
Pour la viande : petits morceaux de poulet au curry vert et au lait de coco / veau haché en kefta / morceaux de filets mignon aux abricots secs / escalopes à la milanaise / involtini / toujours des épices ou des herbes pour Marius qui en raffole et puis les jours de panne un bon croque-monsieur ... 
Pour le poisson : cuit à la vapeur souvent avec un filet d'huile d'olive et du citron / une sauce yaourt et herbes / panés dans des gressins au romarin mixés / panés dans des flocons d'avoine / vapeur avec une sauce aux poivrons mixés /
Pour les légumes : ceux du panier de l'Amap le plus souvent / des légumes mélangés comme mardi choux chinois +poivrons + maïs et sauce soja / des galettes de légumes avec des courgettes, carottes / des purées de légumes secs comme les pois cassés / les lentilles...
Yaourts : à tout avec une grande préférence pour le mélange miel + fleurs d'oranger et le fameux crème de marron
Fruits : les garçons sont de grands mangeurs de pomme / Je coupe en petites tranches pour Ruben avec de petits piques en forme de panda qui font les pitres achetés dans un magasin japonais /

Et les oeufs ? les oeufs on les transforme en voiture ou en poisson ;-)


Un mois ???  ... bon c'est pas tout ça encore 9 à tenir !!!!
Alors les sisters, toutes les recettes, les idées seront accueillies avec joie !
pssst : je cherche de petits récipients pratiques et vraiment étanches pour la soupe qui va arriver dans la lunch-box ... si vous avez des adresses ... Merci !


26 sept. 2010

La Pista # HSE #

Poppy, impossible de ne pas penser à toi, tout en haut du Lingotto sur la célèbre Pista où Fiat procédait aux essayages des voitures...
Les garçons voulaient absolument y aller ! et ils ont fait le tour de la piste ... à pieds !
La Pista est accessible avec le même billet que de la Pinacoteca Giovanni et Marella Agnelli, ça tombe bien car je voulais absolument voir l'exposition " The Museum of Everything" qui rassemblait une impressionnante collection d'art brut
Et en sortant de la Pinacoteca, arrêtez-vous au restaurant du Méridien pour goûter les raviolis à la marjolaine et le fondant chocolat/noisette du Piémont à l'ombre du Jardin des Merveilles...La vita e bella  !








22 sept. 2010

Noyaux d'olive



Y'a des filles sur la plage, elles emmènent Biba ou Gala
Rêvent de la future robe de Lady Gaga
Moi je suis une fille de 73, j'emmène mes vieux Télérama
Je rêve d'idéal comme dans une chanson de Souchon
Je note des citations, des noyaux d'olives que je garde en bouche longtemps
Les voilà en vrac, les citations de la crique d'été

"L'idéal de l'existence, ce serait de tout faire sérieusement mais sans être dupe, en se disant qu'on pourrait faire autre chose" F. Bégaudau

"Ne plus s'occuper de soi mais des autres c'est la plus belle trajectoire de la foi" Michael Lonsdale

"Les enfants jouent pour se construire, inventer, imaginer. Le jeu est quelque chose de prodigieux. Etre acteur c'est une façon de se soigner. Les artistes sont des gens qui ne supportent pas la vie telle qu'elle est. Ni ses contraintes, ni ses lois. Ils cherchent à être autrement." Michael Lonsdale

Akira Yoshimura avait planté une fleur très rare la bekka bijjinou ou "beauté au clair de lune". Une fleur qui ne fleurit qu'une fois par an, par nuit de pleine lune. Son parfum est si capiteux qu'a elle seule elle embaume tout le quartier.
d'Akira Yoshimura je vous recommande "Jeune fille suppliciée sur une étagère" chez Actes Sud.

"J'ai découvert en voyageant que partout dans le monde les gens dans leur immense majorité sont accueillants et amicaux. Il faut le dire et le redire car depuis des années on nous parle d'axe du mal, on stigmatise les cultures, on met au ban des pays entiers. Cette propagande est dangereuse car elle empêche de voyager. Or plus il y a d'échanges plus le monde est sûr" Michael Palin

"D'un côté l'espace de la rencontre s'agrandit, grâce aux moyens de transports et de communication. De l'autre on paye une désintensification. Les rencontres sont si faciles et si nombreuses, que l'intensité du changement que l'on peut accepter à partir d'elles n'est plus la même..." 
Les garçons sont sortis de l'eau et se sont assis pour le goûter, le Télérama était tout mouillé, on l'a jeté sans que j'ai eu le temps de noter l'auteur de la phrase...Ce que je sais c'est que certaines rencontres de la blogo m'ont enrichi, peut-être pas fait changer, mais tellement apportées...Mais si la liste des liens peut être sans limite, le temps accordé à chacun n'est pas exponentiel et moi j'ai besoin de temps à consacrer aux gens que j'aime ici ou ailleurs. J'essaye de faire vivre ce petit blog sérieusement mais sans être dupe ;-)

20 sept. 2010

Comptine de septembre

"Au clair de la lune, trois petits lapins, qui mangeaient des prunes comme trois petits coquins..."
Ce week-end Ruben était encore un lapin ;-)
et on a même emmené son copain en promenade pour visiter un moulin 
On a aussi mis la fin de l'été dans des pots de confitures et dans des muffins "prunes cannelle" 
La nuit venu, au clair de la lune, on est parti en forêt écouter le cerf faire son beau
mais c'est en revenant sur notre terrasse qu'on l'a entendu...Les cerfs sont des fripons !
Belle semaine !



























18 sept. 2010

Turin

Sous le charme, voilà ça résume bien, on est tombé sous le charme de Turin
De son art des promenades sous les arcades
De ses perspectives
De ses cafés anciens
De ses marchés fabuleux
De son Musée Egyptien (le deuxième après le Caire avec une scénographie formidable)
et de celui du cinéma (on prend un ascenseur de verre pour monter en  haut de la Mole Antonelliana et voir les toits de Turin et à l'intérieur du musée on file dans l'espace sous le regard de Marlon à qui une expo était consacrée)
De ses églises baroques et mystérieuses
De ses places où tout le monde se retrouve à l'heure de l'apéritif
Turin ne s'offre pas aux touristes comme ça
Il faut prendre le temps 
Se laisser aller au rythme de la ville
Piano, piano, savourer...
et se dire que si on est loin d'avoir tout vu, c'est sûr on reviendra !



















Quelques adresses : 
Restaurant Da Mauro via Maria Vittoria (grande carte en italien, une institution pour une cuisine familiale)  / Pizzeria Conservatorio (accueil adorable, place du conservatoire pour que les enfants jouent sans danger en attendant) / Cafe Torino cher mais à faire absolument à l'heure de l'apéritif ! / La Pescheria Via fransesco de paola /  Grom pour ses glaces incontournables (fior di latte con menta je vous recommande !) / Il Bacaro Pane et Vino Piazza della Consolata toujours à l'heure de l'apéro et pour manger le soir en terrasse / Neuv Cava'd brôns pour acheter des stuzzichini délicieux pour son pique nique du midi / 

15 sept. 2010

Chemin de foi



Par où commencer, comment dire ?
Les mots du film sont tellement justes...
Je suis encore entièrement absorbée par les chants, les images, les mains et les visages
...
Sur les genoux de ma mère je suis entourée des soeurs qui nous soignaient 
Je me souviens de soeur Eulalie ma préférée car son prénom ressemble à Alleluia 
Je me souviens qu'on vivait tous ensemble 
Il y avait aussi ce prêtre avec son drôle de bonnet qui vivait dans les montagnes 
chez qui on prenait les repas en anorak tellement il faisait froid
C'était à côté du monastère...
...
Des hommes et des Dieux en Algérie
Cette terre si belle aux heures sombres de la folie des hommes
Le film raconte le choix de ces frères confrontés à la violence, à la question de l'engagement
"Vous êtes la branche et nous sommes les oiseaux" répond la villageoise à la question du départ des frères
...
Des hommes et des Dieux retrace un chemin de foi
Une foi humble loin des dorures et du pouvoir
Un chemin de foi parfois âpre comme les pierres de l'Atlas
Un chemin partagé qui a fait  d'eux des hommes libres
...

13 sept. 2010

L'armoire des boys

J'ai fait un gros tri et ce n'est pas fini... Du Oona l'ourse, Bpt, Bellerose...Du  2 au 10 ans
L'armoire des boys est ouverte, c'est par là.

12 sept. 2010

Two days in Paris

Arriver le vendredi soir et marcher jusqu'au restaurant des amis "La Boulangerie" (15 rue des Panoyaux 20e) / S'embrasser, se serrer, se sourire / Manger des ravioles de gambas à l'orange et des calamars à l'encre de sèche avec un risotto à tomber ... succomber à la mousse de dattes / 
Le lendemain marcher le long du canal Saint Martin en amoureux / Penser à la scène de dispute dans le film de Julie Delpy... / Se tenir par la main / Rester une heure dans la librairie Artazart / Acheter un livre sur les maisons en bois (encore !) à Mister Wood / Courir pour être à l'heure dans un bel appartement vers le moulin rouge / Se régaler du couscous de la fin du Ramadan / S'embrasser, se serrer, se sourire / Courir pour voir Louis, Marie et Monsieur Maison Bastille dans un parc rempli d'enfants et fondre devant ce petit bébé (trouver aussi tous les enfants de la Maison Bastille très fondants ) / Arriver juste à temps pour quelques emplettes chez Merci et se faire fermer la porte au nez chez Bonton / Embarquer pour un repas italien à Saint Germain et devenir testeuse de mojitos...après je ne sais plus très bien...
Se lever tard le dimanche et se promener jusqu'au Marché des Enfants Rouges (3e arrondissement) le plus vieux de Paris / Bruncher chez le Japonais des sardines et des maquereaux délicieux / Avoir le temps de passer Rue du Pas de la Mule, la rue que j'empruntais tous les jours pour aller à Beaubourg / Manger une glace à la Bastille / 
S'embrasse, se serrer, se sourire et filer dans le train du retour, le coeur à bloc