31 janv. 2010

Pendant ce temps # 2

Pendant ce temps, il y a eu un aller-retour à Paris. 
Deux jours pour moi. Du temps pour profiter seule de la ville, pour voir des amies, pour aller à la rencontre de belles personnes. Du temps qui me faisait presque peur le vendredi matin dans le train...Cela faisait si longtemps, j'ai appelé une amie et elle m'a dit " oui c'était il y a sept ans...". 
La do-list griffonnée est finalement restée au fond du sac.  
Pendant deux jours, j'ai oublié le temps, je me suis laissée porter par les échanges... avec Marie et sa douce Eugénie devant une soupe au Bon Marché (pour une fois le bien nommé car tout y était archi soldé !), avec Evelyne devant un chocolat chaud au dernier étage de Beaubourg avec Paris et ses lumières à nos pieds, avec Marie autour d'un thé (et de macarons trop bons)... 
J'ai tourné dans la maison ronde et retrouvé Anne (et Madame R), j'ai travaillé avec Hélène pour notre association d'hépatologie pédiatrique (ça avance !). 
J'ai levé les yeux au ciel malgré la pluie et la neige, j'ai vu des flocons tombés sous le soleil, des jolies choses dans des magasins, des trésors dans une brocante (je te montre ça très vite Clem ;-) 
J'ai rempli mon coeur et mes yeux. J'ai savouré ma chance.
Aujourd'hui ma campagne était recouverte de neige comme à Helsinki...


Le collier de Liberty d'Emma ne m'a pas quitté. Une façon à moi d'être aussi au bord de la mer avec elles...
Merci Marie mes crayons Muji ont trouvé leur place ;-)

28 janv. 2010

Et pendant ce temps...

..J'en connais un qui profite d'être le centre du monde ... pour faire d'un pied de table (pur 70's inspiration Atomium de Bruxelles) chiné par son papa une ... cage à poule (aucun respect ces gosses !)
et tant qu'à être vintage, autant l'être jusqu'au bout des lunettes ! (Fanny tu les reconnais ?)


27 janv. 2010

Avant de partir...(à - 18°C)



On s'entraîne à faire des photos avec le vieux APN de sa maman (et au passage on râle car on aurait voulu un Ipod ou un Iphone pour partir....)


On fait des potions magiques...ben oui quand même au cas où... (et au passage on râle car sa mère refuse qu'on les mette dans la trousse de toilette pour Helsinki...)



On révise son vocabulaire car si la correspondante parle français, les parents parlent anglais...et là on ne râle plus du tout car apprendre des mots d'anglais sur le Richard Scarry de sa mère c'est vraiment amusant !
(Mein allerschönestes Wörterbuch Dictionnaire français anglais allemand éditions Delphin 1971)



24 janv. 2010

Helsinki

C'est demain le grand jour...
La valise est bouclée, les recommandations maintes fois écoutées (entendues ?), les mots qui rassurent prononcés en boucle (même si je ne fais pas ma maligne, pas du tout...)
Marius part demain pour 10 jours avec sa classe à Helsinki où il sera accueilli dans une famille.
Un voyage incroyable en soi et d'autant plus incroyable qu'à la même époque, il y a un an, Marius sortait des  8 heures d'opération de son foie !

Va, vole, vit mon soleil ! 

Si ça c'est pas du HSE Poppy ;-)


Un petit clin d'oeil à Mo qui a follement gâté Marius pour le concours Ringo...Mille mercis !

21 janv. 2010

A mains nues

Quand j'ai laissé mon commentaire chez Clem aujourd'hui, j'ai réalisé que depuis que j'avais vu Bright Star, les mains m'obsédaient. 
J'aime follement ce film et j'ai été fascinée par les gros plans sur les visages et surtout sur les mains, qui se frôlent, qui se cherchent, qui s'entremêlent, qui se serrent fort... Les mains qui traduisent les sentiments.
J'ai un souvenir assez lointain de la Leçon de piano mais je me souviens aussi des mains d'Harvey Keitel robustes et de celles si fines d'Holly Hunter...




Je vous livre mon commentaire sur notre patrimoine que nous demandait Clem...un peu impudique mais qui traduit l'importance des mains qui m'ont entouré, qui m'entourent. Des mains dont il faut aussi savoir retirer la sienne pour avancer, pour faire son bonheur.


Dans mon patrimoine, il y a beaucoup de mains !
Celles de mon grand-père qui retournaientt la terre de son potager après avoir fait "la classe" et qui me donnaient les meilleures fraises du monde à manger
Celles de ma grand-mère qui savaient coudre des merveilles et danser avec les tissus
Celles de mon autre grand-mère qui pétrissaient la brioche comme personne avec des pralines ou du saucisson ;-) 
Celles de ma nourrice en Algérie, des mains qui frappent la musique, qui égrennent la semoule, qui attrapent les lézards sans leur arracher la queue
Celles de ma mère, ce n'est pas descriptible les mains d'une mère, ça vous porte tellement et pourtant il faut apprendre à vivre sans pour avancer
Celles de mon père, toujours en mouvement qui nous ont aidé à construire notre maison
Quand je tiens la main de mes enfants je pense parfois à toutes celles-là, à leur empreinte sur moi...


A cette liste de mains il faut rajouter celles de Mister Wood sans lesquelles je ne suis qu'une fille perdue dans la lande...

20 janv. 2010

Mon bureau



Pour Lisa, quelques morceaux choisis de mon bureau. Il a fait un temps de chien aujourd'hui alors vous pardonnerez le cruel manque de lumière de ces photos...

Sur mon bureau, il y a de petits objets gri-gri : la boussole de Mister Wood enfant pour ne pas perdre le Nord, un vieux tampon Ours, un petit encrier en verre et de l'encre du Cygne très noire, une boîte de plume Blanzy Poure et Cie. Des objets chinés au fil des années...qui ressortent du grand tiroir à trésors à l'occasion, selon les envies et les saisons...

Il y a mon ordinateur of course, un pot à crayon qui est un dessus de cafetière en argent. J'ai chiné cette cafetière il y a presque 20 ans, elle m'a suivi partout sans jamais avoir fait de café ! Dans mes rêves mon pot à crayons serait bien rangé et  harmonieux, vous savez comme ceux que l'on voit dans les magazines, raté comme dirait Marie Bastille ! Non loin de la cafetière à crayons, il y a ma première  jacinthe de l'année et la petite assiette étoilée de Madame Bla bla (comme je l'aime !).


Il y a aussi des cartes en transit qui attendent de rejoindre leurs copines sur le frigo ! un petit carnet ramené du Japon par Juliette et un livre offert par Evelyne qui m'a tenu compagnie aujourd'hui entre les allers-retours des activités. Un livre très riche dont je vous parlerais lors d'un prochain billet consacré à mes lectures d'hiver.


Enfin, par terre, dans mon sac, toujours à côté de mon bureau, il y a ma collection de pochettes promise à Tante Arlette...Vous remarquerez qu'il y en a trois signées Madame Lustucru, celle à pois est un cadeau d'Emma.


19 janv. 2010

Saint Marius

Aujourd'hui c'est la Saint Marius !
Avant d'arriver sur la blogo, je  n'en connaissais qu'un : le mien
Depuis j'ai d'abord connu celui chez elle, puis chez elle et elle presque en même temps ;-)
Ils ont tous un beau sourire ces Marius, vous ne trouvez pas ? Bonne fête aux Marius !!


Et ce soir je me demande comment j'ai pu oublier le sien (je suis une tête d'alouette, de linotte, une tête vide qui a besoin de tenir sa résolution un peu mieux...), le Marius aux longs cils et aussi au sourire ravageur ;-)


17 janv. 2010

HSE # Un avant-goût du printemps #

Une promenade entre le salé et le sucré
Les petits devant
Les grands derrière 
On va de l'un à l'autre
On discute un peu
On court pour jouer
On a tous l'âge de faire une bataille de boules de neige (avec les restes !)
De couper à travers champs
On se prend à répéter "C'est presque une journée de printemps..."


Merci les amis d'être venus passer votre dimanche ici...d'avoir goûté avec nous au retour du soleil.
Pour voir tous les autres HSE c'est chez Poppy.


14 janv. 2010

Self portrait thursday # Résolution... #

C'est la seule que j'ai prise en janvier : celle de me coucher plus tôt, de réapprendre à mon corps à dormir...
Depuis des années, je fuis le sommeil, pour faire plus de choses, pour profiter du calme de la maison, pour ne pas avoir à penser avant de m'endormir... Mais je ne suis pas de celles (à mon grand regret !) à qui 4 heures de sommeil suffisent ! Alors cette année, je serais couchée avant minuit (on peut lire après un peu quand même...) et peut être un peu moins fatiguée ;-)
Et puis comme "qui dort, dîne", je fais enfin pouvoir me tenir à un régime !


Pour voir tous les autres SPT c'est par ici.

12 janv. 2010

Sacré Charlemagne !

Hier, Marius me récite sa leçon sur Charlemagne : " Charlemagne traverse les Alpes, défit le roi Didier et son armée qui se réfugient dans la ville de Pavie, capitale du royaume. En 774, la ville tombe et Charles prend le titre de roi des Francs et des LOUBARDS  !!

Sacré Marius ! Charlemagne en harley avec un blouson noir sur le dos !!! Les Lombards mon chéri, les lombards, c'est moins fun...mais c'est l'Histoire !


Sinon, l'intello rigolo a de nouvelles lunettes, pour mieux lire les leçons ;-)

11 janv. 2010

L'arbre, les saisons, l'heure bleue, Eric et nous...

C'était une des premières fois que je restais seule dans la maison de Mister Wood...je farfouillais dans la bibliothèque et je me souviens très bien de mon sourire quand j'ai découvert quelques vidéos d'Eric Rohmer...J'étais si heureuse qu'il aime aussi ce cinéma que certains qualifient d'intellectuel et que pour ma part je trouve très sensuel et tellement libre !

L'année dernière pour Noël, Mister Wood m'a offert ce coffret de Rohmer qui contient un de mes films préférés avec le cycle des saisons : "4 aventures de Reinette et Mirabelle". L'amitié de deux jeunes filles racontée en 4 moments forts de leur vie. J'adore la scène de l'heure bleue, j'ai trouvé un extrait du film en italien : l'ora blu, tout un programme... Après un dîné durant lequel elles discutent des bruits de la ville et de la campagne, les deux amies décident de se lever très tôt pour entendre l'heure bleue : ce moment unique où les oiseaux de nuit vont se coucher et ceux de jour ne sont pas encore réveillés. Le silence se fait...totalement pour quelques minutes. 

Dans le cycle des saisons, j'ai follement aimé l'été et les errances de Melvil Poupaud sur la plage et cette chanson dans le film. Même si on n'aime pas l'accordéon, on a envie de vent, d'embruns et de chanter à tue-tête !!! Non ?? 




10 janv. 2010

Les reines...HSE

Les reines de mes garçons, celles pour qui, il ne fallait surtout pas toucher au sapin ni aux décorations avant leur royale venue, ce sont les cousines ! 
Elles venaient aujourd'hui partager la galette : une galette franc-comtoise à la fleur d'oranger et aux amandes et un gâteau aux amandes décoré de fruits confis et  de petites graines cristallisées de chez la Grande-Duchesse...
Je me dis souvent qu'ils ont beaucoup de chance de grandir les uns à côté des autres et de pouvoir passer des moments "de folie" chez leur papi-maminou. A très vite les blondinettes ;-) !





Bien sûr les reines sont reparties avec leurs couronnes !
et si vous voulez les recettes, faites-le savoir ;-)

Edit :

Mesdames qui fuyez les agapes des rois trop lourds en frangipane sur la balance, notez cette version de l'Est de la France de la royale galette...Une version plus pauvre en graisse et en sucre mais délicieuse ;-) Une version très facile à réaliser !

Ingrédients : 25 cl de lait, 60 g de beurre, 60 g de sucre, 100 g de farine à pâtisserie, 50 g de farine de riz, 3 oeufs + un pour le décor, 1 grosse cuillère à soupe de fleur d'oranger, un paquet d'amandes éffilées et deux cuillères à café de sucre.

Dans une casserole, faites chauffer le lait, le beurre et le sucre. Portez le mélange à ébullition puis retirez du feu. Incorporez la farine d'un coup. Mélangez bien pour avoir un ensemble homogène. Puis ajoutez les œufs battus et la fleur d'oranger. Je repasse un peu au fouet électrique pour avoir une pâte bien homogène.Déposez la pâte dans un plat à tarte de 28 cm de diamètre. Dorez-la au jaune d'œuf. Ajouter le paquet d'amandes effilées en pluie. Faites cuire la galette franc comtoise environ 25 minutes dans le four préchauffé à 180 C.
Rajouter en pluie les deux cuillères à café de sucre et faites caraméliser légèrement.

****
Le gâteau moelleux aux amandes vient de la célèbre recette de Cléa cuisine dans laquelle j'ai incorporé des amandes à la place des zestes et remplacer le jus de citron par du lait d'amande...Je le fais cuire dans un moule en terre car je trouve le résultat encore plus moelleux et fondant. On décore comme on veut... 

9 janv. 2010

Le petit bol

Pendant que Marius et Mister Wood rejouent aux beach boys des neiges...Ruben se cale dans les coussins de  mon lit un bol de chocolat chaud dans les mains pour regarder ses dinosaures préférés sur son lecteur de DVD.
C'est la révolution de la semaine, adieu le bib, bonjour le bol ! La première fois qu'il a demandé un bol, j'ai bien sûr essayer de l'en dissuader ;-) puis j'ai caché mes larmes...(lectrices dolto-addict revenez demain...).
Mais moi aussi, cette semaine, j'ai grandi ;-) et je cherche maintenant un petit bol avec des anses (cela évitera peut-être de changer la couette trop souvent)...Si vous savez où en trouver de jolis, je suis preneuse d'adresses ! Un petit bol juste à la taille de mon ourson...qui me rappellerait celui tant et tant regardé dans l'édition de Boucle d'or et les trois ours de ma maman...(le livre date de 1956 et les couleurs sont superbes, c'est mon trésor !)
L'ourson et son chocolat, moi et ma camomille brûlante...quelques gorgées pour se réchauffer dans le grand manteau blanc qui nous entoure...

7 janv. 2010

Le jour du poisson

Quand je lis cet article sur le site Rue 89 sur les dérapages pendant les réunions consacrées à "l'identité nationale"...j'ai envie d'être assise à la table de la famille de la Graine et du Mulet...et de plonger mes doigts dans la semoule pour oublier cinq minutes la bêtise humaine.
Et s'il y a bien une chose que ce film montre à merveille c'est l'universalité de la bêtise, de la peur de l'autre, de la lâcheté mais aussi du courage, du partage, de la générosité.
Je ne crois pas que le sentiment d'universalité s'apprenne en se regardant à distance... Oui aux mélanges, aux couscous aux poissons, ça change des boulettes qu'on veut nous faire avaler ;-)



6 janv. 2010

******* Un an et des poussières d'étoiles *******

J'ai raté mon blog-day, c'est tout moi ça...
Pourtant ça compte dans une vie de blogueuse ;-)
Un an de photos et de mots
Un an d'échanges drôles, riches, importants, légers, chaleureux, par commentaires et par mails
Un an que vous avez "vue sur moi"
Un an que dans l'ensemble je ne m'en lasse pas !
Un an que sur ce blog sans queue ni tête,
Je dis, je montre ce qui me passe par la tête...
Sans fil conducteur
Sans d'autre moteur que le désir de se souvenir et de partager
Sans d'autre bruit que celui de notre ruche si vivante !
Un an que des liens chers à mon coeur se sont tissés bien plus loin que l'écran
Qu'à chaque rencontre j'ai été enchantée, touchée, émue
Un an qu'à chaque fois que je clique sur publier je pense à toi, ma soeur de l'autre bout du monde, à cette petite vue que je t'envoie...

A vous toutes, sisters proches ou lointaines,  lectrices anonymes qui passaient par ici...je vous dis simplement... Merci !

En clin d'oeil : "la rétrospective 2009 de vue sur..." et une photo d'un objet (presque un blog-objet...;-) ) : ma petite valise Lalé qui contient toutes les cartes reçues, les lettres, les mots d'une année d'amitié à travers la toile... enfin pas toutes ...la dernière carte si jolie, reçue aujourd'hui, a rejoint ses copines sur le sapin !

Une petite valise dans laquelle j'aimerais bien déposer la page de commentaires sur ce billet * : 
Une pages sur laquelle seraient écrites vos réponses à cette question
Quelle vue aimez-vous en venant ici ?

* j'aimerais bien des commentaires des discrètes et des timides, je connais bien j'ai fait ma discrète longtemps...




3 janv. 2010

La dernière goutte

Le week-end a été suffisamment riche pour m'éviter de penser à la reprise demain... Il y aura eu cette belle rencontre avec Nouschine et sa famille non loin d'un manège et d'un vin chaud...Une rencontre trop courte mais qui m'a tellement réjouis !! C'est une chance de croiser ses yeux et son sourire...et voir ses deux petits garçons pris dans une course folle avec Marius et Ruben !
Il y aura eu ce brunch et cette très belle balade ce dimanche, le nez rougis par le froid et des glaçons dans les mains pour faire plaisir à un petit garçon qui trouve ça "trop beau"...et tellement délicieux quand on fait goutter l'eau doucement dans sa bouche...
Je crois que ces dix derniers jours, on se l'est coulé douce... on s'est tourné les pouces... Et j'ai vraiment apprécié d'avoir le temps de regarder vivre mes deux garçons, de discuter des heures avec mes amis, d'accueillir Mister Wood le soir un peu plus tôt, de me lover au coin du feu avec un tricot...
J'ai savouré ces vacances comme Ruben a savouré son glaçon cet après-midi...jusqu'à la dernière goutte.