10 févr. 2009

Mon cocon



Parce que la journée a été pleine de tensions. Parce que cela me blesse de ramasser les cheveux de Marius qui n'arrêtent pas de tomber (le stress, la morphine ??). Parce que je m'aperçois que gérer une convalescence à 300 km de distance de l'hôpital c'est parfois très difficile. Parce que je voudrais être plus légère que ça. Ce soir, j'ai hâte de retrouver ma chambre, mon cocon qui vient de s'orner d'un nouveau tableau composé de six cartes de Studio Violet vendues chez Little Circus et assemblées librement. Sauvée par la beauté, encore une fois !